Jeanne Bardey

Lyon, 1872 - Lyon, 1954

Jeanne Bardey, née Jeanne Bratte à Lyon le et morte dans la même ville le , est une sculptrice, graveuse et artiste peintre française.

Auteure d’un œuvre comptant 600 sculptures et plus de 2 000 dessins, gravures et peintures conservés au musée des Arts décoratifs de Lyon, quelques sculptures dans d’autres collections publiques et plusieurs illustrations publiées, elle est connue pour avoir été la dernière élève d’Auguste Rodin.

Jeanne Bardey est la fille de Jacques Bratte, marchand de meubles du cours Bourbon à Lyon, et de Marie Baron. Elle et sa sœur aînée Félicie sont les seules à survivre de leurs huit enfants.

Son mari Louis Bardey (1851-1915), peintre décorateur de vingt ans son aîné, qu’elle épouse en 1893, lui donne les premiers conseils. Elle commence à peindre des natures mortes par loisir. En 1894, au 14, rue Robert à Lyon, naît Henriette Bardey.

Elle devient en 1907 l’élève de François Guiguet pour la peinture, qui fera son portrait en 1911, conservé au musée des Arts décoratifs de Lyon. Celui-ci l’encourage à pratiquer la sculpture et la recommande à Auguste Rodin. À partir de 1909, elle devient praticienne pour le compte de Rodin et interprète à sa demande ses sculptures en gravure.

Jeanne Bardey est rapidement remarquée des critiques Roger Marx et Camille Mauclair qui la comparent à Camille Claudel. Son travail lui vaut une critique de Pierre Marcel dans la Gazette des beaux-arts : « il y a une parenté intellectuelle entre les œuvres de Mme Jeanne Bardey et les esthétiques particulières de nos célèbres sculpteurs, Joseph Bernard, Aristide Maillol et Jeanne Poupelet ».

Après la mort de Louis Bardey en 1915, Rodin lui avait confié l’organisation du futur musée Rodin à l’hôtel Biron à Paris, dont elle établit les bases. Elle s’installe alors à Paris avec sa fille Henriette, le dernier grand modèle de Rodin, elle aussi sculptrice. Elle se réfugie désormais dans le travail. À Lyon, elle reçoit des artistes tels que François Guiguet, Maurice Denis ou le sculpteur lyonnais Georges Salendre.

Sa première exposition personnelle a lieu à Paris en 1921. Elle expose chaque année à Paris au Salon des indépendants et au Salon des femmes artistes modernes, ainsi qu’au Salon d’automne de Lyon.

Elle est nommée chevalier de la Légion d’honneur en 1934. Elle réalise les portraits de Nicolas de Grèce, de François Guiguet et d’Édouard Herriot. les huit bas-reliefs réalisés avec sa fille Henriette sont inaugurés à Lyon à l’hôtel des Postes qui remplace l’hôpital de la Charité.

TOMASELLI Collection (Voir la fiche)

22,  Rue Laure Diebold
69009 LYON

Œuvres de Jeanne Bardey